Menu

Histoire des 20 ans d’UDITIS (2/4)

Deuxième partie 2006-2010:  le décollage

UDITIS fête ses 20 ans en 2020. Une saga racontée en plusieurs épisodes durant cette année de célébrations. Deuxième volet : 2006-2010, le décollage.

Au bout de cinq années d’existence, UDITIS connaît une phase de développement. Un vrai décollage, même. « Nous avons utilisé cette période pour augmenter notre force sur le marché et pour gagner en indépendance vis-à-vis du CSEM, notamment », se souvient Michel Perrin, CEO de la société.

Faire ses expériences

L’heure est venue pour la jeune société de faire ses expériences de jeunesse. Et comme souvent, ces expériences ont des résultats parfois très contrastées. L’entreprise développe une unité d’affaire Forensic dédiée au consulting en sécurité des systèmes d’information. Un succès qui fait parler. Mais certaines autres de ces expériences tournent court : Comme la création d’une société sœur, Connectom Solutions avec un partenaire. Objectif : explorer le monde des télécoms, notamment au travers de la solution de VoIP AVAYA Multivantage. « De belles perspectives auraient été possibles si les conditions techniques et de partenariat s’étaient concrétisées », expliquait le rapport annuel. Mais la collaboration est vite abandonnée.

 « On a au moins gagné en expérience dans la construction de relations, ce qui nous a été très utile pour mieux réussir d’autres partenariats par la suite », explique Michel Perrin qui se souvient aussi que « durant cette période, UDITIS s’est aussi testé sur d’autres métiers ». Ainsi, l’entreprise fonde en 2008 OFFICIUM. Une société pour gérer le bâtiment où la UDITIS a installé ses bureaux, mais aussi un restaurant : l’Artemis. « On a fait cela 18 mois. Mais à un moment donné, on s’est rendu compte qu’il fallait nous recentrer sur nos métiers des bases », indique Michel Perrin.

Des records

2008 justement, est une année charnière. Celle de tous les records. Au plan des chiffres mais aussi au plan des efforts de promotion de l’entreprise. Les chiffres d’abord avec le plus important volume d’affaires qui est ponctué par un remarquable bénéfice. 2008, c’est aussi le plus grand nombre de clients, d’affaires initiées et surtout d’affaires gagnées. Du côté marketing, UDITIS participe à nombre de manifestations comme appui logistique et co-sponsor avec sa nouvelle solution de gestion de invités GUESTLEAD. « Durant cette période, nous avons effectivement commencé à beaucoup travailler pour tisser de nouvelles relations, ceci notamment au travers de l’événementiel », explique Michel Perrin. UDITIS a notamment été co-fondateur FORUM 360 avec des acteurs de l’économie neuchâteloise.

Un nouvel associé

L’année 2008, c’est enfin l’ouverture avec l’arrivée en tant qu’associé de Thierry Linder qui vient compléter le team à la tête de la société. Président du Conseil d’administration depuis les débuts, André Laville laisse sa place quant à lui l’année suivante à Pierre Brunel, toujours à la présidence aujourd’hui.

L’entreprise poursuit sa belle croissance. « En ce qui concerne l’année 2009, nous nous sommes trouvés à la convergence de situations positives. Les petites graines plantées durant les années précédentes ont fleuri », écrit le directeur général au terme de cette année faste.

Durant ces cinq ans de consolidation, UDITIS a participé à de nombreux événements en tant que sponsor ou co-organisateur.

Pour les dix ans de son existence, UDITIS a pris part à de nombreux événements qui ont largement fait parler de l'entreprise.

 

 Tapis rouge pour les dix ans

 De quoi dérouler le tapis rouge pour fêter les dix ans d’existence, en 2010. Un exercice qui donne la chance à UDITIS de partager quelques moments festifs avec plus de 900 participants sur onze événements orientés autour du sport, de la culture, de la gastronomie, et toujours encadré par la

technologie, discrète mais . L’événement de Catch Impro au théâtre du Passage avec un système de zapette pour influencer les acteurs a remporté un vif succès.

 Au terme de ces dix premières années, UDITIS est sur de bons rails. Mais l’entreprise s’interroge déjà sur sa structure et son fonctionnement, comme le relève le rapport annuel 2010 : « Le marché dicte les tarifs et se trouver dans une concurrence effrénée de conditions tarifaires n’est ni motivante ni profitable. De ce fait, orienter UDITIS dans un mode de développement « agile », que ce soit dans ses capacités de management ou dans ses structures de développement, est un atout et un différentiateur prospectif important ».

 Des premières questions sur le modèle organisationnel qui aboutiront à de profondes modifications bien plus tard. Mais ça, ce sera dans un prochain épisode ! 

 

Relisez le premier épisode: 2000-2005: la genèse et les débuts

 



u-chat