Au récent Forum Excellence et Performance (FOREP), on a beaucoup parlé des nouveaux systèmes de management.

Associé UDITIS, François Farquet a retenu deux retours d’expérience qui soulignent les difficultés à mettre en place le principe d’entreprise libérée. 

Pour assurer le changement, il faut convaincre le management

Le renouveau du management a été au centre des discussions du récent FOREP (Forum Excellence & Performance) organisé par les sections Romandes de la SAQ. Près de 280 personnes ont assisté à Yverdon à diverses conférences décrivant à quel  point la  gestion d’entreprise se réinvente un peu partout.

Associé UDITIS, Thierry Linder a présenté la démarche entamée par son entreprise pour aboutir à une organisation libérante.

François Farquet, autre associé UDITIS, était quant à lui dans le public. Et il a rapporté de cette journée deux exemples bien particuliers des difficultés rencontrées lors de changements d’organisation.

« J’ai été frappé par l’intervention de Shirley Favre, la responsable logistique de la caserne de Grolley. A priori, on imagine mal un milieu aussi pyramidal que l’armée entamer une démarche libérée. Et pourtant, c’est ce que cette personne a mis en place. C’est bluffant ! »

Donner de la compétence aux gens qui font, les laisser agir sans leur dire ce qu’ils ont à faire. Voilà qui peut sembler incompatible avec le système militaire. A la caserne de Grolley, pourtant, cela a apporté une claire amélioration des fonctionnements. Reste que l’expérience tourne un peu court. « La démarche va tellement à l’encontre du système militaire que la responsable ne peut la faire valider par sa hiérarchie ».

François Farquet a été aussi interpellé par une autre intervention de la journée, celle de Serge Gallant, chef de service au CHUV, qui a décrit une situation qui est celle de la plupart des établissements hospitaliers. « Je pensais que le milieu était plutôt ouvert. Mais visiblement, il n’y a pas plus pyramidal qu’un hôpital ! Et en plus, les différentes strates de l’organisation ne communiquent pas entre elles », explique François Farquet.

L’associé UDITIS en est ressorti persuadé d’une chose :

« c’est que les changements d’organisation n’ont une chance d’aboutir que si le top management est convaincu par la démarche ».

Plus d’infos sur FOREP 2018

Le prochain FOREP aura lieu le 31 octobre 2019 au centre de conférence La Marive, Yverdon-les-Bains.

Photos : FOREP