Un des visages de la transformation digitale.

 

Sous-directeur d’UDITIS depuis quelques mois, Yannick Jelmi va désormais personnifier la transformation digitale auprès des clients de la société.

Il va notamment promouvoir le programme Passage2020, destiné à accompagner les clients qui entament une démarche de digitalisation de leurs activités.

Ingénieur HES en informatique, Yannick Jelmi connaît bien le monde de l’entreprise pour avoir durant plusieurs années dirigé le département informatique et fait partie du comité de direction d’une grande société industrielle. Ce papa de deux enfants (bientôt trois !) peut, à 36 ans, s’investir pleinement dans un projet auquel il croit fermement. Rencontre.

Le programme d’accompagnement Passage 2020 suscite-il de l’intérêt ?

Déjà des premiers contrats sont signés. Ce qui est intéressant, c’est que l’intérêt est marqué dans les trois secteurs – primaire, secondaire et tertiaire- du tissu économique régional. Tout le monde se sent concerné par cette problématique.

Y’a-t-il un profil-type d’entreprise intéressé?

Chaque cas est unique. Mais il s’agit plutôt d’entreprises qui ont grandi rapidement et surtout indépendantes, qui ne font donc pas partie d’un grand groupe ayant déjà une gestion globale de la transformation digitale. Elles sont acquises à entamer la démarche, mais ont clairement besoin d’un accompagnement personnalisé.

Comment procédez-vous pour démarrer le programme avec un client?

Afin d’aligner la stratégie de transformation digitale, nous nous imprégnons des activités, de la vision, de la stratégie et surtout des valeurs de l’entreprise. Cette dernière notion est particulièrement importante.

Pourquoi ?

Car la transformation numérique ne va pas sans changements organisationnels. Beaucoup craignent que la digitalisation des activités remplacera l’être humain. Mais si la transition est faite avec intelligence, et dans le respect des valeurs humanistes, ce ne sera pas le cas. Notre souhait pour une transformation numérique réussie, c’est que tout le monde puisse rester à bord, que les collaborateurs dont le poste évolue puissent également trouver une raison d’être dans la nouvelle organisation.

Chaque programme est donc personnalisé ?

Si pour toutes les entreprises, la démarche de transformation numérique est commune, chaque passage est unique et personnalisé. Une fois les fondamentaux identifié, nous cherchons avec le client quelles actions mettre en place. Il faut savoir où l’on veut aller, et surtout d’où l’on part. Ce qui est réjouissant, c’est que souvent, on ne part pas de rien. Les entreprises ont déjà fait un pas dans la démarche. Parfois peut-être même sans le savoir.

Personnellement, comment appréhendez-vous le lancement de Passage 2020 ?

Avec beaucoup d’enthousiasme, car c’est l’occasion de contribuer à la pérennité de la région dans laquelle je vis. Les dirigeants que je rencontre sont très motivés. Avec UDITIS, nous avons donc un rôle important à jouer.