Innovation : un projet d’UDITIS ouvre des perspectives infinies pour toute la région

UDITIS et trois partenaires neuchâtelois sont en train de créer un écosystème qui met l’internet des objets (IoT, pour Internet of Things) et les objets connectés à la portée des sociétés de la région. La ville de Neuchâtel devient elle le site pilote où développe une première mondiale.

A chacun son rôle. L’entreprise Semtech, à Neuchâtel, spécialisée en électronique, a mis au point une technologie révolutionnaire de communication radiofréquence longue portée et faible consommation entre les objets, appelée LoRa (pour Long Range). Depuis le début de l’année, Semtech installe un réseau de ses antennes LoRa sur le chef-lieu pour qualifier les fonctionnalités de géolocalisation. UDITIS intervient également dans le projet, baptisé EcoReg LoRa (Ecosystème régional LoRa). Michel Perrin, directeur d’UDITIS, explique : « Nous allons fonctionner comme entreprise pivot. UDITIS va gérer les flux d’informations transmis par la technologie LoRa à partir des objets connectés nouvelle génération pour mettre les données à disposition des clients.»

Le développement de ces nouveaux objets intelligents (senseurs, capteurs, …) est assuré par les deux autres partenaires, Ingecom, au Landeron et Tetraedre, à Auvernier. Ensemble, les quatre PME sont ainsi en mesure de proposer, pour la première fois, un kit d’objets connectés. Cet écosystème comprend l’interconnexion des objets, un service de géolocalisation et de gestion des données transmises, plus une interface informatique pour créer de nouvelles applications. Une aubaine et des perspectives infinies pour de nombreuses entreprises de la région.

 

Le collier du chat

Si les possibilités – du monitoring du bâtiment, à la recherche d’objets égarés, en passant par les parcs de vélos publics et voitures de location, … – et les marchés paraissent quasi-illimités, les objets intelligents devront répondre à un grand nombre d’exigences. Michel Perrin prend l’exemple du collier du chat : « On peut tout à fait imaginer qu’il soit pourvu d’une puce qui permette de savoir où son chat s’est promené. Mais pour avoir du succès, ce collier devra être bon marché et surtout économe dans sa consommation d’énergie. Voilà justement deux atouts importants de cette nouvelle technologie LoRa.» Celle-ci traverse les murs sans nécessiter de câble, ni de GPRS avec carte SIM. Même plus besoin de téléphone portable… Pour Michel Perrin, c’est une évidence : « Les objets parlent et nous écoutent déjà. »

 

Auteur